Jonganté Al Khouraan : Mame Diarra Diop remporte le concours

Mame Diarra Diop, élève à l’école coranique « daara Porokhane », a remporté jeudi la 9ème édition du concours de récital de Coran organisé par le groupe Lamp Fall communication sur « ndiguel (consigne) » du Khalife général des mourides.

Agée de 11 ans, elle a dominé les quatre autres candidats.

« Mame Diarra Diop est sortie première parmi les cinq candidats issus d’autres daara. Elle a répondu parfaitement aux critères d’évaluation exigés par les cinq membres du jury » a expliqué, Serigne Mor Mbacké président du jury.

La gagnante a reçu une enveloppe de 250.000 francs CFA, un ordinateur portable, du tissu basin, des d’exemplaires du Coran, une natte etc. « Cette récompense poussera probablement les candidats à aimer davantage l’islam », a dit Baidy Thioune, chef de station de Lamp Fall-FM.

La deuxième, Mame Dieng (12 ans) du même daara, a eu 150.000 francs. Le troisième candidat du nom de Makhtar Diop (daara de Mounawwirou Soudore des Parcelles Assainies) a reçu une enveloppe de 100.000 francs CFA.

Les candidats Ibrahima fall, 20 ans, (daara Serigne Bara Guèye de Touba) et Balla Koute, 11 ans, (daara Sicap Mbao) ont obtenu chacun 50.000 francs CFA.

« Tous les candidats ont eu du tissu basin, des exemplaires du Coran, une natte… » a précisé Aliou Badara Ndim, membre du groupe Lamp Fall Communication. M. Ndim a ajouté que la première a reçu aussi une « bourse d’étude annuelle ».

Cinq talibés (trois garçons et deux filles) provenant de quatre écoles coraniques et âgés entre 11 ans et 20 ans ont participé au concours qui a eu lieu devant la résidence Serigne Touba sise à Colobane (Dakar). Serigne Souhaibou Mbacké, fils de Serigne Touba était le parrain de la journée.

« Chaque année, notre groupe de communication dont la ligne éditoriale s’inspire de l’islam et des enseignements du fondateur du mouridisme fait une présélection de candidats à ce concours à partir d’une émission religieuse de notre grille de programmes. Au bout des 11 mois, nous organisons une finale pour les meilleurs candidats », a expliqué à l’APS, Aliou Badara Ndim, un des organisateurs de l’évènement.

A propos du parrain, Baïdy Thioune, chef de station de Lamp Fall-FM qui introduisait le thème de la journée, a rappelé qu’il « fut un homme multidimensionnel qui a consacré toute sa vie à l’enseignement et à la promotion des valeurs de la religion musulmane ».

Le concours « permet aux enfants de mieux s’intéresser, puis de connaître et maîtriser le Coran », selon Ibrahima Guèye, membre du comité d’organisation.

« Beaucoup d’enfants sont orientés vers l’école française. Et pourtant, il est mieux pour nous de les éduquer sur la base des préceptes de l’islam et des enseignements de Cheikhoul Khadim, fondateur du mouridisme », a ajouté M Guèye.

Le concours s’est déroulé en trois phases : quart de finale, demi-finale et finale, a expliqué le président du jury, Serigne Mor Mbacké.

Concernant les règles du jeu, les membres du jury évaluent sur la base des critères suivants : « la maitrise du Coran, l’harmonie dans la récitation, l’articulation, le comportement, les bonnes réponses aux questions-tests, l’écriture… »
Source: APS

Comments

comments